Découverte De La Voyance

Nostradamus et la découverte des Arts Divinatoires, un peu d'histoire sur la voyance et ses origines jusqu’à nos jours. Découvrez cette pratique hors du commun. 

Faut-Il Croire Les Voyants & Médiums

Témoignage Voyance
Témoignage Voyance

Qui est Nostradamus? La voyance est un sujet est un sujet d’intérêt général, qui passionne de nombreuses personnes en France mais également dans le reste du monde. Tous les sondages, toutes les études et toutes les statistiques obtenues à ce jour montrent un grand regain d’intérêt pour la voyance de la part des Français, mais également de la part de nombreux autres peuples d’Europe voire du monde entier. Des personnes qui souhaitent en savoir un peu plus sur leur avenir tant amoureux que professionnel, des personnes qui découvrent cette profession encore trop peu connue par le grand public, des personnes opposées à la voyance et aux arts divinatoires jusqu’à présent mais qui s’y rapprochent pour apprendre et découvrir … Les raisons de se rapprocher de la voyance sont nombreuses, diverses et variées selon les personnes étudiées. En toute certitude, il s’agit là d’un sujet passionnant pour une certaine frange de la population certes, mais il s’agit également d’un sujet qui peut diviser quant à ses objectifs réels, ses desseins et ses résultats. A titre d’exemple, il est tout à fait possible de dire que personnes s’avouent être en complète opposition vis-à-vis des arts divinatoires et de toutes ces prestations de voyance qui peuvent aujourd’hui nous être délivrées par Internet, par téléphone et par bien d’autres moyens encore. 

 

Faut-il croire les voyants & médiums? L’idée générale de cet article est d’exposer une pensée sur la voyance, la pensée d’un passionné qui a à cœur de faire découvrir le monde de la voyance, ses origines bien particulières ainsi que toutes les évolutions rencontrées pour arriver à nos jours, à notre époque actuelle. Nul objectif publicitaire, nul intérêt commercial dans les lignes qui suivent, seulement la volonté de faire partager une passion avec le plus grand nombre de personnes, avec l’ensemble des lecteurs de cet article. Alors si le monde de la voyance vous intéresse d’ores et déjà, ou si vous êtes encore un tant soit peu réfractaire à l’idée d’avoir recours aux arts divinatoires, alors il est grand temps pour vous de vous pencher sur les quelques lignes qui suivent.

La voyance à travers l’Histoire

Dans un premier temps, afin de bien comprendre l’ensemble de la pensée introduite dans cet article et de bien comprendre les idées mises en place, prenons le temps de nous arrêter sur les origines de la voyance, sur sa nature même. L’histoire de la voyance et plus généralement des arts divinatoires est véritablement passionnante, pleine de mouvements et de transitions qui ont permis à cette véritable profession d’arriver jusqu’à nous. Nous allons donc nous arrêter dans ce premier paragraphe sur tous ces points car en effet, il est toujours plus simple d’entrer dans le vif d’un sujet dès lors que nous avons pris le temps d’en saisir les moindres contours, les moindres racines et toutes les notions s’y rattachant. Cela vaut dans bien des domaines, y compris dans celui de la voyance et des arts divinatoires.

 

Ainsi, la voyance se caractérise comme une sorte de capacité divinatoire que seules certaines personnes peuvent détenir ou du moins essayer de détenir. En effet, il est tout à fait possible et envisageable d’acquérir des capacités de voyance en s’entraînant de façon hardie, mais force est de constater que les personnes nées avec ce « don de voyance » sont les plus à même de réaliser des prestations de haute qualité. Cette capacité permet donc la perception de certaines informations dans le temps et dans l’espace et cette même perception est rendue possible grâce à un sixième sens, dépassant les capacités sensorielles offertes par les cinq sens du corps humain. C’est au travers de l’utilisation de différentes moyens et de différentes méthodes voire différentes objets, qui vont du jeu de cartes à la boule de cristal en passant par le marc de café et le pendule, que la voyance peut s’exercer. C’est cette dimension quasi-mystique qui permet, d’ailleurs, de construire tout le mystère autour de la voyance, ce fameux recours à un sixième sens dont toutes les personnes sur cette Terre ne peuvent pas nécessairement se targuer. Cette définition, théorique certes, permet de saisir tout le mystère de la voyance et de mieux comprendre comment cette discipline quasi-mystique dans un premier a réussi à se développer à travers les âges pour arriver, aujourd’hui à notre époque, à atteindre son apogée et le plus haut point de son développement. 

 

Pour certains historiens, on retrouverait des traces de voyance et de pratique des arts divinatoires dans les plus anciennes civilisations, encore avant la période dorée de la Grèce antique, mais cela n’incarne en rien une certitude. Même pendant la Préhistoire, des paléontologues confirmés reconnaissent entrevoir l’apparition des arts divinatoires au travers de l’utilisation de certaines méthodes, certes primaires, mais qui nous renseignent grandement sur cette volonté humaine de trouver une réponse aux questions que l'on peut être amené à se poser quant à notre futur et notre avenir. De nombreux spécialistes sont encore et toujours à pied d’œuvre pour tenter de dater, avec certitude, la naissance de la voyance et plus généralement des arts divinatoires à travers notre Histoire. C’est là une affaire passionnante qui suivent tous les mordus de voyance à travers le monde, aux quatre coins du globe.

 

Ainsi, dès la Grèce Antique, la voyance était perçue comme une sorte de divination, une branche de la religion en place à cette époque, qui permettait de donner des informations sur l’avenir des personnes consultantes. Cependant, il est important de rappeler que pendant une grande partie de l’Histoire, les arts divinatoires n’étaient réservés qu’aux plus riches, qu’à une véritable caste qui pouvait se permettre de sortir du commun des mortels pour apprendre des informations sur leur avenir, sur les événements qui allaient pouvoir se passer dans l’avenir. C’est là un point essentiel sur l’évolution de la voyance, mais nous y reviendrons plus bas. Revenons chez les Grecs, où les augures étaient les véritables représentants des arts divinatoires sur Terre, dans le « cosmos ». Ces derniers permettaient la mise en relation des êtres vivants d’avec les dieux qui, lorsqu’on les priait, pouvaient faire des révélations à ces fameux augures pour leur permettre de prédire l’avenir. Cicéron fut le premier a apporté une première distinction au sein des arts divinatoires : pour lui, il existait deux branches distinctes dans le domaine de la voyance, la voyance pure mais également la mantique soit l’art de la divinatoire. Ces deux branches amenaient au même résultat mais par des moyens bien différentes, par des méthodes bien distinctes. La voyance serait plus intuitive et naturelle alors que la mantique plus aléatoire. Et c’est bel et bien la voyance qui traversa les siècles pour nous arriver directement aujourd’hui sous la même qu’il y a des dizaines de siècles … Profitons de la fin de ce paragraphe pour évoquer une figure majeure de la voyance à travers l’Histoire, celle de la Pythie, une demi-déesse que les Grecs les plus riches et les guerriers les plus vaillants aimaient à aller voir pour obtenir des informations sur leur futur. La Pythie était, et est encore aujourd’hui, la figure la plus emblématique des arts divinatoires au sein d’une société, tant elle était respectée et aimée de tous, même si crainte de par ses jugements parfois néfastes et noirs.

Nostradamus Une strate de la religion passée au rang d’art

Passons de la Grèce Antique en survolant le Moyen-Age pour comprendre que la voyance a voyagé, a vécu sans prendre une ride, et ce malgré des risques de plus en plus présents et un refus de l’exercice des arts divinatoires qui se fit largement ressentir pendant toute la période du Moyen-Age et bien plus encore. Pendant le Moyen-Age et même quelques siècles plus tôt, les diseurs de bonne aventure n’étaient pas les bienvenus partout. Toutes les personnes qui pouvaient s’adonner à la pratique des arts divinatoires La chasse aux sorcières, malheureusement célèbre dans les livres d’histoire, concernait également toutes les personnes qui pouvaient se prêter à la pratique des arts divinatoires. La pratique de la voyance n’a pas toujours été une partie de plaisir, et certains historiens s’accordent même à dire que le Moyen-Age aurait pu tout à fait signer l’arrêt de mort pour les arts divinatoires, tant les pratiquants de ces arts étaient pourchassés et tués et ce pendant de longs siècles. Mais la voyance résista, se tut dans l’ombre pour traverser une sombre période à ce niveau. 

 

Deuxième figure des arts divinatoires, sur laquelle nous ne pourrions passer outre tant elle incarne, à l’image de la Pythie, les arts divinatoires à travers les siècles, celle de Nostradamus. Né au lendemain du Moyen-Age, ce personnage a fait couler énormément d’encre à travers les époques. Célèbre pour ses prophéties parmi lesquelles de nombreuses se sont révélées tout à fait vraies, Nostradamus, de son vrai nom Michel de Nostredame, occupe une grande partie des pages de la littérature dédiée aux arts divinatoires. Personnage emblématique mais également on ne peut plus mystérieux, Nostradamus avait son propre style, sa propre langue de rédaction qui a longtemps été indéchiffrable pour un grand nombre de spécialistes et d’analystes. De nombreuses interprétations des textes laissés par Nostradamus ont traversé les âges et les époques, parfois rétrospectivement, pour que l’on se rende compte aujourd’hui de la véracité de certaines des prophéties mises sur papier. Un véritable mystère historique, encore valable aujourd’hui, incarné par ce personnage aux mille facettes qui nous passionne tant encore à notre époque.

Une réponse au questionnement des Hommes grâce à la voyance

Retour à notre époque, retour en 2016 après ce long voyage dans notre Histoire et ce regard dans le rétroviseur. Abordons désormais le cas de la voyance à notre époque, ce qui fait qu’elle rencontre et qu’elle a rencontré un tel succès à travers les siècles, à travers les époques, à travers les âges. La voyance se veut la réponse au questionnement des Hommes, à ce fameux questionnement sur la mort, sur l’après, sur l’inconnu qu’est notre avenir. Mais la voyance, au risque d’être faussée par l’impossibilité de connaître avec la précision la plus exacte notre futur, est-elle la meilleure des réponses à ce questionnement humain ou bien une tentative vaine et perdue d’avance ? C’est sur cette question fondamentale que nous allons tenter de répondre dans les lignes qui suivent.

 

De nombreuses personnes craignent quant à leur avenir professionnel ou leur avenir sentimental, ils cherchent à obtenir des réponses sur une situation amoureuse qui ne se trouve pas être au beau fixe, ou bien sur une situation professionnelle où des évolutions se font attendre depuis un long moment. La voyance semble donc être, pour une large frange de ces personnes, la réponse à toutes ces questions. L’Homme a toujours cherché à vouloir dépasser sa condition de mortel, ce n’est pas là un lieu commun classique mais bien une vérité absolue qu’il est tout à fait possible de vérifier au travers de nos manuels d’histoire ou bien de philosophie. La voyance est donc une porte ouverte pour dépasser cette condition, pour aller chercher dans l’au-delà et grâce à un don particulier des voyants, les réponses que l’on ne peut obtenir ici et maintenant. Du plus profond des âges jusqu’à maintenant, la voyance a toujours répondu à ce même besoin, à cette même volonté de dépasser sa capacité de mortel, cet état humain qui nous partageons tous. Tous, sauf les voyants et toutes les personnes qui incarnent les arts divinatoires. Et la figure de ces personnes est également intéressante si l’on veut tenter de percer le mystère des arts divinatoires …

 

Comme dit précédemment, la figure du voyant est quelque chose qui semble tout à fait intéressant si l’on veut étudier en profondeur la raison d’être de la voyance et l’intérêt croissant qui lui est porté. Le voyant est donc ce praticien qui dispose d’un sixième sens, d’une capacité presque surhumaine, qui est capable de prédire l’avenir et de voir dans le futur des personnes qui viennent à lui. La Pythie des Grecs anciens, Nostradamus, le voyant de votre village, toutes ces figures plus ou moins emblématiques des arts divinatoires disposent de ce même aura, de ce même « pouvoir » de vous aider à vous transporter dans le futur et à vous apporter toutes les réponses à vos questions actuelles. En toute évidence, c’est là la grande force de la voyance, comme nous le disions avant, et comme je le pense en toute sincérité : la voyance nous permet de connaître un futur auquel nous accédons dans le présent.

La voyance : un art moderne

Historique, mystique, religieux, art … Les qualificatifs ne manquent pas pour tenter de mettre un nom sur la voyance et sur les arts divinatoires de façon plus large. En toute évidence, ces pratiques peuvent diviser, passionner, éloigner ou rapprocher les personnes, mais la voyance aura toujours cette capacité à répondre aux questions des Hommes, sans pour autant leur apporter des réponses qui tiendrait nécessairement d’un aspect religieux. Cette véritable science du futur a passionné, passionne et passionnera toujours une Humanité en quête de repères dans ce labyrinthe géant de la vie.

 

« Un peu de science éloigne de Dieu mais beaucoup y ramène. » Louis PASTEUR

 

Arnaud Franchini

Directeur De Médiumnitel

Donnez-nous votre avis sur la voyance.

Écrire commentaire

Commentaires : 0